mercredi 15 août 2012

Vive les vacances!

 Inazuma, mon  fidèle destrier, m'attend en France pour de nouvelles aventures.

Pour la majorité des gens, les journalistes motocyclistes inclus, les vacances sont l'occasion de rompre avec la monotonie du travail, de prendre une pause bien méritée. Et donc de troquer les deux roues pour un mode de locomotion plus classique.

En ce qui me concerne, je n'arrive cependant pas à couper le cordon. Je ne conçois pas les vacances autrement qu'à moto, au risque de m'engager dans d'interminables discussions avec ma femme qui aimerait, une fois de temps en temps, ne pas avoir à se contenter du minimum vital – trois sous-vêtements, trois paires de chaussettes, un jean et un chandail, sans oublier un habit de pluie – pour voyager. Elle aimerait aussi s'adonner au farniente sur une plage des Caraïbes, magasiner sur les Champs-Élysées, le faubourg Saint-Honoré ou la rue de Rennes à Paris, siroter un cocktail à la terrasse d'un café d'Essaouira ou visiter un musée londonien. Bref, prendre des vacances bien méritées. Je la remercie donc de faire contre mauvaise fortune bon cœur et de m’accompagner dans mes périgrinations.

Voyager à moto me permet de retrouver le plaisir de rouler sans devoir analyser sans cesse le comportement de ma monture, sans me soucier de suivre sa consommation, ni son autonomie, sans penser aux séances photo qui n'en finissent pas. Pour moi, c'est une chance sans pareil de renouer avec ma passion hors du cadre du travail. J'aime voyager à moto. C'est l'activité que je préfère, à égalité avec le pilotage sur piste. Celle qui donne un sens à tout ce que je fais depuis plus de trente ans. Car, voyez-vous, pour moi la moto est indissociable des voyages, de l'aventure, du dépaysement. C'est le seul véhicule qui me permette de m'évader, au propre comme au figuré, de vivre pleinement.

Quiconque n'a pas encore effectué un voyage à moto ne peut saisir pleinement l'étendue de la passion qui nous anime tous. Ni comprendre le côté mystique que revêt parfois cette expérience. La moto est le véhicule idéal de mes transports, dans tous les sens du terme. Celui qui me permet de me déplacer, de rêver, de rencontrer des gens, de découvrir de nouvelles contrées, de me confronter à de nouvelles cultures. Celui qui me donne une liberté de mouvement incroyable et qui ne limite pas mon horizon à la bande d'asphalte sur laquelle j’écris mes aventures avec la gomme de mes pneus.

J'aime les voyages à moto, passionnément, à la folie. Et le prochain va me mener, dans quelques jours, en Auvergne, dans le Sud-Ouest de la France, en Catalogne, en Espagne et sur la Côte basque, des deux côtés de la frontière. Alors, si certains d'entre vous veulent me souhaiter de bonnes vacances, ne vous gênez pas. Il suffit pour cela de poster un commentaire sur ce blogue. Ça me fera grand plaisir. Quant à moi, je partagerais mes états d'âme et quelques photos sur mon compte Facebook (http://www.facebook.com/didier.constant). Mais de temps en temps seulement... Je suis en vacances quand même ;-)

À bientôt mes amis!

7 commentaires:

Robert Lapolice a dit…

Bonne vacance Didier profite en bien. J'espère bien faire l'europe en moto moi aussi un jour.

Robert L.

Villas in Escala a dit…

Bonne chance à vous pour votre voyage de voyage. J'espère que vous avez un peu de temps une grande joie et les vacances. Bon après ....!!!

Doucatt a dit…

J'avais prévu de retourner chez moi en corse pour rouler cet été. Hélas trop de travail ici à Montréal. Je suis à 100% d'accord avec tes propos. Je te souhaite de bonne vacances ainsi qu'à ton épouse.

Anonyme a dit…

Bonnes vacances à toi bien sur, mais aussi - j'ai même envie de dire surtout ! - à Nathalie, qui doit t'aimer bien fort pour "sacrifier" ses envies de vacances un peu plus... ou un peu moins... Enfin, plus traditionnelles on va dire !!!
Bises à tous les deux. En bon vent !!! Anne B.

Patouristik a dit…

Passez de bonne vacance

Tout comme toi, des vacances sans moto ne sont pas de vrai vacance ...

Peut-être est-ce pour cela que je suis devenue vieux garçon ...

Qui sait ;-)

Pat

Anonyme a dit…

C'est le blogue de la nostalgie de l'Europe, suivi de celui des vacances en Europe. Il y a beaucoup de l'Europe dans ces pages, ne trouvez-vous pas?

Simon Laberge

Didier a dit…

Moi je ne trouve pas qu'il y a trop d'Europe dans ces pages. Premièrement, c'est mon blogue. Je traite les sujets qui m'intéressent ou qui me touchent. Ensuite, je ne suis soumis à aucun quota. J'écris régulièrement sur le Québec dans ce blogue, et ce depuis plus de quatre ans. Mais je ne me sens nullement limité à ce seul sujet. Je suis né en France et j'y ai vécu 23 ans. C'est normal que mes souvenirs soient rattachés à mon pays natal. Et que la nostalgie que je ressens y puise ses racines. Comme il est normal que je veuille y retourner régulièrement pour mes vacances. D'autant que pour un motard, c'est un paradis. Sans rancune