vendredi 29 juillet 2011

D-Esso-lé!



Depuis quelques semaines, plusieurs compagnies pétrolières, dont Esso, ont généralisé le paiement express à la pompe. Les raisons pour ça sont sûrement nombreuses et il est même possible qu'elles veuillent ainsi réduire les vols à la pompe ou les défauts de paiement. C'est du moins le discours officiel.


Pourtant, je suis persuadé qu'il s'agit d'un prétexte, comme quand il a été décidé de généraliser les pompes «libre-service» pour se débarrasser des pompistes, il y a quelques décennies. Le risque de déplaire à un grand nombre de clients est potentiellement plus élevé que les pertes découlant de ces défauts de paiement qui doivent être marginales. Mais je peux me tromper, ce n'est pas mon champ d'expertise.


Cependant, les pétrolières ont pris soin de réserver une ou deux pompes par station-service au paiement à la caisse, pour éviter la révolte populaire.


Personnellement, je n'aime pas payer à la pompe avec ma carte de crédit, ou mon Speedpass, ce qui revient au même, à cause des retenues effectuées par les pétrolières, lesquelles peuvent atteindre 100 $ par plein si vous ne prenez pas la peine de spécifier un montant moins élevé lors du processus de préautorisation. Ces retenues qui sont en vigueur durant cinq jours ouvrables peuvent s'accumuler rapidement lors d'un long voyage, au point de mettre celui-ci en péril.


J'ai donc pris l'habitude de repérer ces pompes « normales » et d'y ravitailler. Sauf qu'un matin, en voulant faire le plein d'une de nos motos d'essai, le préposé à refuser de débloquer la pompe en me disant que les motocyclistes devaient payer d'avance, contrairement aux automobilistes, quelle que soit la pompe choisie. Et qu'il s'agissait d'une directive d'Esso.


Là, mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai engueulé le caissier si fort qu'il a fini par la débloquer. Vous reconnaîtrez que se faire traiter de voleur par une pétrolière est un comble. Et sentir que l'on est un citoyen de seconde zone, une insulte. En plus, c'est un mauvais calcul de la part d'Esso, car les motocyclistes sont aussi des automobilistes. Parfois même des chefs d'entreprise gérant de larges flottes de voitures et de camions… J'en connais!


Une fois calmé, je me suis senti un peu nul d'avoir ainsi sermonné le caissier. D'abord, il n'y était pour rien et il se fait sûrement exploiter par Esso, lui aussi. En revanche, j'ai pris la décision de ne plus faire affaire avec l'Impériale. Pourtant, je suis un client fidèle depuis plus de 30 ans. Pour mes autos, mes motos et mon domicile.


Non seulement je ne ferais plus le plein chez Esso, mais je dissuaderais tous les motocyclistes que je croiserais de ravitailler chez des gens qui nous méprisent et nous insultent. J'ai même averti mes collaborateurs que je ne rembourserais plus les reçus provenant de chez Esso. Et je ferais la même chose avec toute compagnie pratiquant une telle politique de discrimination.


Je ne vous demanderais pas de démarrer une campagne de boycottage contre Esso et les autres pétrolières qui nous traitent comme des moins que rien, vous ne le feriez sûrement pas. Mais reconnaissez à tout le moins que ça serait bien. Surtout si nous décidions, ensemble, de favoriser un de leur compétiteur plus sympathique à notre cause.


Mais je vais arrêter là mon laïus avant de me faire traiter d'utopiste. Déjà qu'on me traite de voleur… ;-)

9 commentaires:

Stormrider a dit…

Et c'est malheureusement quelque chose qui semble vouloir se généraliser. Nous avons vécu la même chose lors de notre voyage dans les Caroline par une caissière qui voulait nous obliger à payer d'avance. Nous avons commencer à l'engueuler et puis nous nous sommes raviser.. il y avait une autre station-service à moins de 100 mètres.... ils nous ont laissé faire le plein sans pré-payé. Nous en avons profiter pour faire le pleins de grignotines puisqu'ils étaient "motorcycle-friendly". C'est ce que je considère du renforcement positif. ;)

Anonyme a dit…

C'est dit. Et c'est bien dit !
Anne

jacomoago a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
jacomoago a dit…

Il m'est arrivé la même chose avec le Leclerc de st Paul la caissière n'a pas voulu débloquer la pompe je me suis alors déplacé et elle me dit que je devais enlever mon casque , que je devais laisser une pièce d'identité et que après cela elle me débloquerai cette maudite pompe après plusieurs noms d'oiseaux je fini par la saluer d'un doigt d'honneur et je ne fait plus depuis d'essence à cette station et toutes celles qui pratique cette discrimination , on ne demande pas aux automobilistes leurs identités et d'enlevé leurs couvre chefs si ils en ont un ! pour être servi

jg a dit…

malheureusement un des problèmes de cette façon de faire et qui va faire boule de neige... c'est cette mise en de fond de 100$ qui reste 5 jours sur le compte de la carte de crédit.

J'ai fait le Maine, le Vermont et le New Hampshire l'an dernier (2010) et ils y avait seulement 0,01$ comme mise de fond et ça uniquement dans le but de vérifier le crédit, alors pourquoi pas au Canada aussi, du moins au Québec.

J'ai adoré pouvoir faire ce genre de payement mais pas souvent au Québec à cause justement de cette retenu de 100$ complétement inutile après l'achat final. (j'ai une voiture et une moto).

encore une fois, à cause d'une petite partie des gens qui volent on bloque tout le monde. Et pourtant ils ont des caméras dans les stations services.

@Jacomoago, si votre casque est "full face" il est considéré comme un masque et avez l'obligation de l'enlever, demander à un policier.

jg a dit…

en complément, je viens de fouiller un peu sur le NET.

L'enregistrement de la somme retenu varie de 50, 100 à 150$ selon le type de client qu'ils ont l'habitude de recevoir, par exemple une station qui fourni plus souvent des camions mettra une réserve de 150$.

La limite restera inscrit jusqu'au moment ou le commerçant ou le fournisseur est envoyé la confirmation de l'achat à la compagnie de crédit. dans l'ère de l'informatique et des communications, disons que 5 jours c'est l'éternité.

Aussi Visa Desjardins semble dire que pour les montants pré autorisés non facturés ne compte pas dans la limite des achats contrairement à Banque Nationale avec Master card qui considère que c'est un achat.

Faudrait vérifier plus en détails les informations que j'inscris car date de 2008 et rien de plus récent.
et rien concernant d'autres banques.

Sebastien W a dit…

J'suis d'accord, Shell comble.

coucoune a dit…

Eh les frangins , on achète un fusil à pompe ? Humour ...

Bigbiker a dit…

Ce que je ne comprend pas au Québec c'est que lorsqu'une pétrolière s'installe sur un coin de rue c'est à peu près certain qu'il va y en avoir sur les 4 coins .J'ai fait le Maine,la nouvelle-Écosse,le nouveau-Brunswick,l'ile du Prince-Edward et j'ai remarqué que le prix est très raisonnable car il y a 1 ou 2 stations à chaque bout du village dons pas de guerre de prix ou de collusion car le commerçant peut vivre de son commerce.